La décoration


La décoration

Au delà de toutes considérations techniques, un objet de céramique a un côté esthétique, décoratif que l’on ressent par la vue ou le toucher. Un objet céramique est porteur d’une certaine expression du « créateur« , que ce soit l’expression forte de l’artiste, celle de l’artisan ou, celle plus diluée, de l’industriel pour qui le côté pratique, résistance mécanique, résistance à l’usure a beaucoup d’importance. Un objet céramique doit aussi toucher la sensibilité, l’esthétique de l’acheteur, de l’utilisateur. La décoration s’intéresse à la forme de l’objet, à l’épaisseur, à la texture, au relief, mais aussi à la couleur de l’objet, uniforme ou non, et à son « décor« , c’est à dire un dessin, un motif coloré apporté à un moment ou à un autre au cours de l’élaboration de l’objet.

La décoration par la forme

La forme est donné quand la pâte est plastique, au moment du façonnage et au début du séchage. Au cours du séchage, il est possible de modifier la forme de l’objet en le déformant à la main ou à l’aide d’outils divers, en y faisant des empreintes, des incisions, des découpages à l’aide d’objets divers ( peignes, poinçons, couteaux, emporte-pièces, mirettes, ébauchoirs,… ). On peut coller à la barbotine des éléments décoratifs ou garnir la pièce d’anses, becs,… Sur une pâte humide ou sèche, on peut également modifier l’aspect de surface. Par exemple gratter la surface d’une argile chamottée pour en faire ressortir le grain, ou bien, dans la technique de la terre polie, lisser la surface, lui donner un peu de brillance, avec un galet, une cuillère, un couteau,…

La décoration par la couleur

La couleur et l’aspect d’un objet dépendent du jeu de la lumière sur sa surface. Un objet éclairé reçoit une lumière à peu près blanche, c’est à dire formée de l’addition de toutes les lumières colorées du spectre. Au contact de la surface de l’objet, la lumière peut être réfléchie, et cela donne un aspect brillant, ou diffusé et cela donne un aspect mat. La lumière peut traverser la surface, et cela donne de la transparence, ou ne pas la traverser et cela donne de l’opacité. La lumière peut être absorbée en totalité, et cela donne un objet noir, ou pas du tout et cela donne un objet blanc, ou sélectivement et cela donne un objet coloré ( la couleur étant celle qu’il n’absorbe pas ). D’une façon générale, une pâte céramique est plutôt mate et opaque, et un émail plutôt brillant et transparent, mais il est possible de modifier ces caractéristiques et il est facile de jouer avec la couleur.